Connie, Mail Center Manager : “Chez bpost, un trieur ou un livreur de colis supplémentaire est toujours accueilli à bras ouverts !”

Les univers de bpost

EOY bpost
EOY bpost

Connie, Mail Center Manager : “Chez bpost, un trieur ou un livreur de colis supplémentaire est toujours accueilli à bras ouverts !”

Pour la Mail Center Manager Connie Van Tendeloo, la fin de l’année est la période la plus chargée de l’année. Et comme on dit : plus on est de fous, plus on rit ! Car durant les dernières semaines de l’année, toute aide est la bienvenue pour traiter l’avalanche de colis et de cartes dans le centre de distribution de bpost. Nous avons demandé à Connie comment on gère ce type de situation.

 

Connie, quelle est votre fonction ici et comment avez-vous atterri chez bpost ?

Connie Van Tendeloo : “Je suis Mail Center Manager du Mail Center Zaventem, qui comprend également les régions de Kortenberg, Huldenberg, Hoeilaart et Overijse. Au total, nous sommes environ 230 à distribuer le courrier et les colis de nos clients à partir de ces bâtiments.”

“Après avoir décroché mon diplôme, je n’ai pas trouvé directement le boulot qu’il me fallait, si bien qu’en 1988, j’ai commencé à travailler ‘provisoirement’ chez bpost en tant que factrice. À partir de ce moment-là, j’ai saisi toutes les opportunités de carrière qui se présentaient à moi, et il y en a beaucoup chez bpost ! Après avoir travaillé comme factrice, je suis devenue agent administratif, j’ai dirigé des petits bureaux, j’ai travaillé aux guichets... et aujourd’hui, je suis mailcenter manager depuis un peu moins de trois ans. Cela fait maintenant 34 ans que je travaille pour cette entreprise passionnante.”

“Mon père, qui travaillait chez bpost, était revenu à la maison avec un formulaire disant qu’ils cherchaient des ‘lève-tôt’. Je suis venue postuler en tant que factrice... et j’ai tellement aimé l’entreprise que je suis restée !”
Connie

 

À quoi ressemble la période de fin d’année pour vous ?

Connie : “Particulièrement chargée (rires). Depuis quelques années, les choses sérieuses commencent ici aux alentours du 11 novembre, avec le Singles’ Day. Viennent ensuite le Black Friday, le Blue Monday ... Pendant cette période, nous commençons à nous organiser différemment, car nous avons besoin de beaucoup de personnel supplémentaire. Pour vous donner une idée : j’estime qu’en termes de volume, nous serons 20% au-dessus du niveau normal ! Mais ce n’est là qu’une spéculation…”

 

Tout le monde sur le pont, donc. Êtes-vous heureuse de voir l’arrivée des renforts ?

Connie : “Bien sûr ! Pour nous aider, nous faisons régulièrement appel à des intérimaires et à des étudiants. Bien entendu, ils reçoivent une formation adéquate afin de pouvoir fournir un travail de qualité dans les meilleurs délais. Dans notre mailcenter, nous avons même un ‘superviseur des nouveaux arrivants’ qui soutient ces derniers pendant un certain temps, en leur donnant des conseils et des astuces supplémentaires.”

“Parallèlement, nous demandons à nos services centraux de venir travailler sur le terrain : l’année dernière, nous avons ainsi accueilli 33 personnes supplémentaires. Cette année nous en attendons 27. La première fois, c’était super excitant. Nous avions des doutes car, après tout, ces personnes n’étaient pas habituées à ce type de boulot. Et étaient aussi un peu inquiètes.”

“Ces renforts temporaires se disaient : ‘Hum, est-ce que je vais bien m’en sortir ?’ Mais au final, ça a été une vraie réussite !”
EOY bpost

 

Et les collaborateurs habituels sur le terrain, comment vivent-ils cette période ?

Connie : “Nos collaborateurs fixes sont conscients que pendant cette période chargée, nous nous organisons différemment, et une certaine flexibilité est parfois attendue de leur part. En même temps, ils savent qu’ils ne sont pas seuls et que, pendant cette période, nous ferons tout notre possible pour que l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée de chacun soit respecté au mieux.”

 

Cette période de fin d’année crée-t-elle une atmosphère particulière ? Comment la vivez-vous personnellement ?

Connie : “Pour moi, c’est la période la plus agréable de l’année ! L’ambiance est totalement différente : il y a beaucoup de travail, beaucoup de stress aussi, mais tout le monde est dans le même bateau et il y a un sentiment de satisfaction commun, du genre "Eh, on a de nouveau réussi !”

“Mais nous faisons également tout ce qui est en notre pouvoir pour la rendre agréable et supportable, et nous veillons à ce que le boulot de chacun soit reconnu à sa juste valeur. L’année dernière, notre CEO s’est même joint à nous pour une journée de livraison de colis pour bpost, ce que tout le monde a apprécié ! Nous prenons soin de tous ceux qui nous aident, qu’il s’agisse de collaborateurs fixes ou temporaires.”

“Nous avons déjà eu une baraque à frites, un stand de desserts ... Et à la fin de l’année, chacun reçoit aussi un petit cadeau.”
EOY bpost

 

Les clients vous disent-ils que c’est une période spéciale pour eux aussi ?

Connie : “Ah ça oui ! Je compare cela à la période du coronavirus : pendant les vacances de Noël, beaucoup de gens sont chez eux et attendent leurs colis. Lorsque vous les livrez en ‘live’, vous voyez les visages s’illuminer. Il en va de même pour les cartes de Noël : tout le monde aime recevoir une carte de Noël, pas vrai ?”

 

Et pour conclure, voulez-vous dire un mot à ceux qui viendront vous aider cette année ?

Connie : “Au personnel de bpost, je dirais : vous rejoindrez une équipe formidable et vous recevrez tout le soutien dont vous avez besoin. Et aux intérimaires : c’est une façon idéale de découvrir le métier de livreur de colis chez bpost, et vous aurez aussi de bonnes chances de décrocher un contrat permanent. Mais surtout : tout le monde est le bienvenu, car nous avons besoin de toute l’aide possible !" Nous ne sommes pas ‘la plus grande équipe de Belgique’ pour rien !”

 

Vous vous demandez ce qui rend le travail chez bpost si fun ? Lisez l’histoire de Charlotte qui a commencé comme livreuse de colis et a obtenu un contrat à durée indéterminée en tant que factrice !